Blog

AntVoice, au cœur des discussions de France IA

Posté le 06 avril 2017

Image Article Clôture

Sous l’égide du Ministère de l’Economie et des Finances, la commission “France IA” a rassemblé pendant plusieurs semaines de nombreux directeurs de recherche, entrepreneurs et représentants de grands groupes en vue de remettre au Président de la République, François Hollande, un rapport servant de guide pour la stratégie de la France en matière d’Intelligence Artificielle dans les prochaines années.

Après plusieurs semaines de travaux, le rapport final a été remis au Président le 21 mars dernier lors d’une cérémonie officielle à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Il a permis de faire un état des lieux précis de l’IA en France, de l’écosystème et des entreprises clés, tout en fournissant des recommandations pour un développement optimal face notamment aux grandes sociétés américaines que sont les GAFA.

En tant que pionnier de l’IA de recommandation, AntVoice a bien entendu été sollicitée pour contribuer à ce projet national de haute importance. Au cœur de ce sujet clé qu’est l’IA, à travers sa technologie de détection et d’exploitation des intentions des consommateurs, AntVoice a pu mettre à profit son expertise à travers les nombreux projets de personnalisation d’UX et de recommandation publicitaire qu’elle entreprend avec plusieurs acteurs majeurs de l’e-commerce et des médias.

Simon, Head of Data Science d’AntVoice, a également pu partager nos préoccupations.
D’une part il est urgent et important que la France monte en puissance sur l’IA en matière de publicité car Google et Facebook contrôle maintenant plus de 60% du marché français et 100% de la croissance de ce marché en 2016 a été générée par ces 2 acteurs ! Criteo est un excellent outsider national mais le retargeting n’exploite peut-être pas la totalité du potentiel de l’IA.
D’autre part, le fait que les GAFA sélectionnent grâce à leur IA les produits et les contenus qui semblent convenir à chacun d’entre nous introduit un biais important. Les recommandations faites (notamment sur votre mur Facebook) le sont à travers le prisme américain qui d’un point de vue culturel et sociétal est différent du nôtre. Le risque est donc la standardisation de la pensée ! Un monde vu par les américains.
Enfin, pour que l’IA fonctionne, elle doit être alimentée par la data. Or la Commission Européenne planche sur un règlement qui pourrait limiter fortement la collecte des informations via le cookie, tout en laissant le champ libre à Google ou Facebook qui collectent à travers la connexion. Si ce règlement passait, un pan entier de l’économie numérique serait en souffrance et les data seraient alors laissées principalement aux GAFA ! Nous avons fortement sensibilisé les représentants du gouvernement à ce risque.

En résumé, il est devenu vital de monter en puissance sur l’IA, en France et en Europe, pour rivaliser avec les GAFA, mais aussi les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi). L’enjeu est la croissance économique de notre pays mais également la façon de percevoir et de comprendre le monde !

La bonne nouvelle est qu’à l’issu de la remise du rapport au Président, ce dernier a partagé une information exclusive : Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, promet de financer les start-ups IA les plus ambitieuses ! Cela permettra aux entreprises comme AntVoice d’aller encore plus loin dans le développement de l’Intelligence Artificielle en France et dans le Monde !

< Revenir au blog

laisser un commentaire


< Article Précédent
Article Suivant >