Tendances publicitaires 2017: réseaux sociaux, vidéo et algorithmes

Tendances publicitaires 2017

Selon une étude réalisée par le Syndicat des Régies Internet, le marché digital a dépassé le marché TV en 2016, et devient ainsi le 1er média français avec 29.6% du budget média contre 28.1%. La façon de faire de la publicité se doit donc d’évoluer avec le changement des habitudes des consommateurs.
Face à ce challenge, voici les 3 tendances publicitaires les plus prometteuses en 2017 en France.

1/ La publicité sur les réseaux sociaux : les régies de demain?

De cette étude, nous pouvons aussi retenir que le display est la première source de croissance pour le marché digital avec un taux de croissance de 14.5%.

Bien que le display soit majoritairement affiché sur les sites éditos hors réseaux sociaux, la tendance semble s’inverser. En effet le display sur les réseaux sociaux a connu en 2016 une croissance de 62% contre une baisse de 3% pour le display en dehors.

Le succès des réseaux sociaux peut s’expliquer par la richesse de leurs bases de données et la possibilité de les exploiter à des fins marketings et commerciales. Avec ses 1.8 milliards de membres actifs par mois, Facebook est devenu populaire auprès des entreprises justement par sa capacité à attribuer la bonne publicité à la bonne personne.

2/ Le format vidéo de plus en plus populaire auprès des marketeurs

Avec 35% de croissance en 2016, le display vidéo enregistre une progression plus rapide que le display classique. Les réseaux sociaux sont en majorité responsables de cette croissance. Les investissements dans ce levier ont augmenté de 351%. 2017 sera également une année où la publicité vidéo va de plus en plus s’imposer sur le marché de l’e-pub.

Snapchat est devenu en peu de temps le deuxième réseau social le plus populaire. Avec ses 150 millions d’utilisateurs par jour complètement “addicted” des vidéos courtes à partager, ce nouvel acteur effraie les géants déjà bien installés, qui se sont largement inspirés à des fins publicitaires.

YouTube a par exemple lancé un nouveau format publicitaire de ce type. Durant 6 secondes, il s’adresse aux utilisateurs utilisant principalement leur smartphones. Il aura aussi pour but d’alléger la bande passante des utilisateurs.

Facebook a d’ailleurs communiqué ses chiffres sur le 4ème trimestre 2016 : une croissance du profit de +129%, soit 3,6 milliards de dollars. 84% des revenus publicitaires proviennent du mobile ou des tablettes. “I see video as a mega trend,  same order as a mobile” affirme Mark Zuckerberg le CEO de Facebook. En 2017, Mark continuera donc à investir dans le mobile et la vidéo.

Grâce à la programmatique, Facebook offre un service publicitaire très efficace.  Avec les innovations réalisées dans le digital, il est désormais possible de lancer des campagnes pubs ultra-précises et personnalisées sur n’importe quelles plateformes et devices.

3/ Une optimisation des points de contacts grâce aux algorithmes

Fini le temps des publicités abusives, des pages web remplies de publicités impertinentes. Maintenant, le consommateur exige du qualitatif et supporte de moins en moins le quantitatif. En 2017, le consommateur sera d’autant plus exigeant et continuera à favoriser une annonce publicitaire qui lui propose une offre commerciale adaptées au contexte et à ses besoins.

Grâce aux progrès réalisés dans le domaine du digital et des algorithmes, il est désormais possible de remettre le consommateur au cœur des stratégies marketings et commerciales.

Le marketing d’intention permet justement de créer une véritable relation client en ligne et d’avoir une force de conviction. A l’instar d’un fonctionnement basé sur des segments et des scénarios scriptés, des technologies d’Intelligence Artificielle peuvent récolter des informations sur l’utilisateur en temps réel et adapter ses suggestions de publicités pour lui. De ce fait, le marketing d’intention permet d’enrichir l’animation commerciale et l’expérience utilisateur des canaux onlines pour se rapprocher d’une expérience en magasin avec un conseiller.

Pour conclure

En 2017, on observe l’apparition de 3 grandes tendances publicitaires: les réseaux sociaux, la vidéo et les algorithmes. Avec les chiffres annoncés par Facebook, il semble que les annonceurs tendent à adopter de plus en plus ces éléments. Cependant, pour les utiliser efficacement, il est conseillé de réaliser un travail de réflexion en amont. Mal utilisés par les éditeurs, ils n’arrivent pas à engager les internautes à cause d’une mauvaise compréhension du client et de ses attentes. En effet, Les entreprises n’adoptent pas leurs contenus et discours sur les réseaux sociaux ce qui crée une rupture avec l’internaute.

Or avec un marketing d’intention, il est possible, de manière automatique, d’adapter le message publicitaire au cas par cas. Pour les annonceurs, ils pourront directement toucher les individus les plus appétents. Du côté des publishers, ils pourront proposer une expérience plus qualitative au sein de leur site. Ce processus fait partie d’un ensemble de moyen pour atteindre une expérience user centric.  

Leave a Reply