Sur le marché de la vente en ligne en France et en Europe, les 35-44 ans sont les plus actifs en terme d’achats sur le Web. Ils représentent en moyenne 26% des consommateurs en ligne, suivis de près par la génération Y (24-35 ans) à 24%. De manière surprenante, la génération X, c’est-à-dire les 55-64 ans (13%), passent plus de commandes sur Internet que la génération Z, c’est-dire les 18-24 ans (10%). L’achat en ligne se démocratise donc quelque soit les tranches d’âge. Aujourd’hui, la vente en ligne représente une grande part des affaires des entreprises, il est donc primordiale qu’elles se lancent dans des projets de transformation digitale.

AntVoice Blog - La data au service du marketing générationnel

Cependant, il est important de noter qu’il existe des différences notables entre chaque génération d’individus. En effet, les seniors n’achètent pas en ligne de la même façon que ceux issus de la génération Z. Afin d’appréhender au mieux toutes ces différences, les entreprises s’étaient mises à faire du “marketing générationnel’ en utilisant des segments marketing. Selon chaque tranche d’âge, il permettait d’adapter ses produits, services ou actions marketing. Cependant, dans une société où les valeurs d’individualité et d’unicité s’imposent de plus en plus, surtout auprès de la génération Y, le marketing générationnel commence à s’essouffler.

La segmentation ne peut pas apporter le niveau de personnalisation souhaité étant donnée qu’elle se base sur une vision schématique de personas réalisés à partir d’échantillon censé représenter une population. Les segments sont également très longs à réaliser et ne sont pas mis à jour de manière régulière. La segmentation n’apporte donc qu’une vision floue et erronée des cibles marketing.

Il devient ainsi de plus en plus compliqué pour le marketing générationnel d’apporter un message pertinent avec de la segmentation pour chaque génération. Désormais, avec le développement du Big Data, les entreprises peuvent répondre à toutes les générations tout en proposant des services et du contenu ultra-personnalisés.

Couplés à du machine learning, les graphes d’intention permettent d’obtenir une vue précise sur les intérêts de chaque utilisateur et offrent donc la possibilité de proposer à chacun une action marketing unique et pertinente. L’entreprise peut ainsi envoyer pour chaque cible un message marketing exclusif. L’IA est ainsi capable en un instant de différencier les profils issus de la génération X, de ceux de la génération Y et de la génération Z, permettant ainsi de ne leurs recommander que les produits les plus appétents.

Avec cette technologie innovante, les entreprises sont désormais capables d’adapter leur marketing pour toutes les personnes, quel que soit leur âge, et tout cela de manière automatique !

Avec la digitalisation de l’économie, les méthodes de segmentation n’arrivent plus à répondre aux différences générationnelles des consommateurs et aux enjeux de la personnalisation marketing. Dans une société où les modes de consommation évoluent très rapidement, ce sont les graphes d’intentions qui vous permettront d’accroître vos actions marketing et vos performances.

Leave a Reply